Je crois que Dieu m'a appelé par mon nom

Je crois que Dieu m'a appelé par mon nom

J'ai dû mener une bataille pour surmonter mon complexe d'infériorité, ce sentiment que j'avais moins de valeur et moins d'importance que les autres, et pour avoir foi en l'amour de Dieu pour moi en tant que personne.

4/4/20188 mins

Par ChristianismeActif

Je crois que Dieu m'a appelé par mon nom

"Tout le monde me déteste, personne ne m'aime..."

Nous l'avons chantée quand nous étions enfants. Nous pensions que c'était drôle. En devenant adolescente, j'ai réalisé qu'il était facile de penser ainsi. Lorsque les choses ne se passaient pas comme je l'avais pensé ou prévu, ou que je n'étais pas invité à un événement, il était facile de penser que personne ne m'aimait et que tout était contre moi.

Un complexe d'infériorité caché, qui ne demande qu'à se manifester.

À l'âge adulte, j'ai réalisé qu'il était également facile de penser que Dieu était contre moi lorsque les choses semblaient aller "mal" dans ma vie. Ce doute de l'amour de Dieu m'a tourmenté pendant la majeure partie de ma vie. J'ai utilisé différents versets pour lutter contre cela et qui m'ont aidé à surmonter des situations spécifiques, mais ce complexe d'infériorité était toujours là, en arrière-plan. La chose la plus délicate est que Satan se présente comme un ange de lumière. Il fait en sorte que cela paraisse "humble" de penser que je ne suis pas aimé ou pas assez bon, ou que je ne suis pas invité à différentes choses parce que je ne mérite pas mieux (2 Corinthiens 11:14).

Il y a quelques années, sur une courte période, j'ai perdu des êtres chers et j'ai perdu l'usage de mon bras droit, ce qui m'a apporté une douleur physique constante. Je montrais un visage positif aux autres mais, à l'intérieur, j'étais écrasé. J'ai réalisé après un certain temps que j'avais cessé de croire que Dieu m'aimait ou se souciait de moi. Comment quelqu'un qui m'aimait pouvait-il laisser ces choses se produire ? Dieu existe-t-il vraiment ? Qu'avais-je fait de si mal pour mériter ce genre de traitement ? J'avais l'impression d'être lentement entraîné dans une obscurité et un désespoir mortels et je ne savais pas comment en sortir. Je perdais même la volonté de vivre - c'était trop dur et trop douloureux, et je me sentais si seule.

Des versets écrits spécialement pour moi

Au milieu de tout cela, un ami a pris le temps de me demander comment j'allais vraiment. Il m'a encouragé, a prié pour moi et m'a donné les versets d'Esaïe 43:1-5. Il m'a fait promettre de lire ces versets chaque jour et d'y inscrire mon nom. J'ai promis. Et voici ce que j'ai lu :

"Mais maintenant, ainsi parle le Seigneur, qui t'a créé, ô (Charis), et Celui qui t'a formé, ô (Charis) : 'Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à Moi (Charis). Quand tu passeras à travers les eaux, je serai avec toi, et à travers les fleuves, ils ne te déborderont pas. Quand tu marcheras dans le feu, tu ne seras pas brûlé, et les flammes ne te brûleront pas. Car je suis le Seigneur ton Dieu, le Saint d'Israël, ton sauveur ; j'ai donné l'Égypte pour ta rançon, l'Éthiopie et Seba à ta place. Depuis que tu as été précieux à mes yeux, tu as été honoré, et je t'ai aimé ; c'est pourquoi je donnerai des hommes pour toi, et des peuples pour ta vie. Ne crains rien, car je suis avec toi ; je ferai venir tes descendants de l'Orient, et je te rassemblerai de l'Occident.'"

J'ai lu ces versets tous les jours. Au début, en les lisant, je me demandais pour qui ils étaient écrits, car ils n'étaient sûrement pas pour moi. Mais j'ai continué à les lire docilement. Lentement, par la grâce de Dieu, la foi a commencé à grandir et j'ai réalisé qu'ils avaient été écrits spécifiquement pour moi. Dieu m'aimait, il m'avait choisi, il m'aimait vraiment ! Oui, il y aurait des moments où je passerais par l'eau et le feu, mais il serait là avec moi, me donnant la force.

Liberté !

Puis j'ai réalisé que c'était l'occasion d'aller à la racine de cette incrédulité et de ce sentiment de dévalorisation qui m'avaient assailli toute ma vie, et de les tuer complètement. Toute cette situation était la miséricorde de Dieu pour que je puisse me libérer du malheur que l'on éprouve à vivre dans le doute. J'avais le sentiment, comme Job, que tout était contre moi, mais le verset sur Job dans Jacques 5:11 m'est apparu : "Voici, nous considérons comme bienheureux ceux qui ont enduré. Vous avez entendu parler de l'endurance de Job et vous avez vu le résultat que le Seigneur a obtenu - le Seigneur est compatissant et miséricordieux."

Cela a été une révélation pour moi : est-ce que je vois le résultat que Dieu voulait obtenir ? Est-ce que je vois que ces situations qui m'ont amené à en finir avec moi-même et mes propres forces, étaient en fait la réponse à mes prières ? Mes prières pour que je sois libéré du doute et que je serve Dieu de tout mon cœur ? Ces situations dont j'aurais fait n'importe quoi pour m'en sortir, sont devenues la chose qui m'a libéré de ce doute. C'était le résultat prévu par le Seigneur. Toutes ces choses ont été envoyées par Dieu parce qu'il m'aimait et voulait que je devienne heureux et libre.

Mais Dieu n'a pas voulu que cela se produise par magie ; j'ai dû admettre la vérité et surmonter ces choses qui m'avaient rendu malheureux depuis mon enfance. J'ai dû me battre : lutter contre le doute et l'incrédulité et lutter pour croire en Romains 8:28 . "Et nous savons que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui aiment Dieu et qui sont appelés selon le dessein qu'il a formé pour eux." La Parole de Dieu est devenue mon arme et était la seule chose qui réussissait contre ce doute. Mes propres raisonnements et pensées étaient inutiles.

J'ai la paix intérieure maintenant, car je suis enfin pleinement convaincu que Dieu m'aime, que je suis précieux pour Lui et qu'Il contrôle et arrange chaque petit détail de ma vie pour mon bien. Je n'ai aucune crainte pour l'avenir, car je sais que Dieu en a le contrôle et qu'il sera avec moi pour traverser tout ce que l'avenir me réserve. Je sais que je n'en ai pas encore complètement fini avec mon complexe d'infériorité, mais il a perdu son pouvoir et son contrôle sur moi, ce n'est donc qu'une question de temps. Je suis tellement reconnaissante pour la Parole de Dieu et le pouvoir qu'elle a sur les ténèbres, et reconnaissante pour les soins et les prières des hommes et des femmes de Dieu.

Cette publication est disponible en

Cet article est basé sur un article de Charis Petkau publié à l'origine sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec la permission d'être utilisé sur ce site.