Les mots les plus tristes de la Bible

Les mots les plus tristes de la Bible

Qu'est-ce que cela vous ferait de découvrir que votre vie n'a servi à rien ?

12/10/20206 mins

Par ChristianismeActif

Les mots les plus tristes de la Bible

Que ressentirait-on si l'on découvrait que notre vie n'a servi à rien ?

Nous pouvons avoir l'impression que notre vie est inutile si nous ne faisons pas quelque chose de très important ou de significatif - si nous n'avons pas un emploi important ou si nous ne gagnons pas beaucoup d'argent. Nous pouvons aussi avoir cette impression si nous ne sommes pas mariés ou si nous n'avons pas d'enfants, ou si nous sommes "coincés" à la maison à plein temps pour nous occuper des enfants.

Vivre une vie "ennuyeuse" - aller au travail, à l'école ou à l'université, rentrer à la maison, manger, se coucher (la même routine chaque jour) - peut donner l'impression d'être vide et inutile. Mais ce que nous faisons, ou ne faisons pas, n'est pas toujours le signe d'une vie inutile, et les grandes réalisations humaines ne sont pas toujours un signe de réussite.

La seule vie qui soit vraiment inutile est...

J'ai découvert ce qu'est une vie vraiment inutile, et elle est décrite par les mots les plus tristes de la Bible :

"Au jour du jugement dernier, beaucoup me diront : 'Seigneur ! Seigneur ! Nous avons prophétisé en ton nom, chassé des démons en ton nom et fait beaucoup de miracles en ton nom. Mais je leur répondrai : 'Je ne t'ai jamais connu. Éloignez-vous de moi, vous qui désobéissez aux lois de Dieu". Matthieu 7:22-23.

Comme ce serait très triste si je pensais vivre une bonne vie au service de Dieu, pour découvrir que je n'ai jamais vraiment appris à le connaître - si je rencontre Christ à la fin de ma vie et qu'il me regarde en disant : " Je ne te connais pas. "

Comment cela peut-il arriver ?

Il est possible pour moi d'avoir une forme de "christianisme". Je crois que Jésus est mort pour mes péchés et qu'il a ouvert un chemin vers le paradis, et j'accepte Jésus comme mon Sauveur, mais ça s'arrête là.

Avec ce type de croyance, j'ai aidé dans des clubs de jeunes et fait beaucoup de bonnes choses et je pensais que cela suffisait. C'était le genre de vie chrétienne que je menais quand j'étais plus jeune. Mon mari et moi menions une vie chrétienne très "active" dans notre église locale ; nous faisions partie de comités, dirigions un club de jeunes, etc.

Mais tout de même ...

Quand nous avons regardé comment la vie chrétienne était décrite dans la Bible, il y avait des versets comme :

"Car quiconque est né de Dieu vainc le monde." 1 Jean 5:4.

"Ne laissez pas le péché contrôler votre façon de vivre..." Romains 6:12 .

"... selon la puissance qui agit en nous..." Éphésiens 3:20.

"... car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché." 1 Pierre 4:1.

"J'ai été crucifié avec le Christ..." Galates 2:20.

Mais lorsque nous avons regardé comment nous vivions la vie chrétienne, nous avons su que ce n'était pas comme ces versets le décrivaient. Nous avons réalisé que, même si nous avions accepté Jésus comme notre Sauveur, nous ne vivions pas réellement la vie que Jésus était venu nous donner. Cette prise de conscience nous a fait peur, mais en même temps, c'était merveilleux de connaître la vérité.

S'assurer que Jésus me connaît

Après avoir compris la différence, nous avons décidé d'être des personnes dont Jésus pourrait dire : "Je vous connais !"

Nous avons décidé que devenir de telles personnes serait le plus grand succès que nous pourrions atteindre dans la vie - peu importe combien d'argent nous gagnions, si nous avions des enfants et une grande maison, quel type de travail nous avions ou si des personnes importantes nous respectaient. Nous avons décidé que le plus grand succès que nous pouvions personnellement atteindre dans la vie était tout d'abord de savoir comment Jésus a surmonté la tentation du péché dans sa propre vie, et ensuite de le suivre à travers elle ...

C'est ce que c'est que "partager ses souffrances". (1 Pierre 4:12-13 ; 1 Pierre 2:21.) C'est une souffrance de dire non à mes propres convoitises et désirs humains, de ne pas y céder. Mais si je continue à le faire lorsque je suis tenté, je vais acquérir peu à peu la nature de Jésus.

Il n'est pas nécessaire que ce soit dans les grandes choses. Peut-être Dieu me montre-t-il combien j'ai été égoïste dans une situation spécifique. Je peux alors admettre que j'ai eu tort et demander à Dieu de me pardonner et de m'aider à ne pas être égoïste la prochaine fois que je serai tenté dans une situation donnée. J'apprends à parler à Dieu et à suivre Jésus.

Lorsque je vis de cette manière, ma vie n'est pas inutile, quelles que soient les circonstances. Je sais que je ne suis pas une personne qui a réussi selon les normes humaines - je ne reçois pas un salaire énorme ; je n'ai pas un emploi important ; je ne vis pas dans une belle et grande maison. Mais une "vie réussie" pour moi, c'est d'entendre ces mots : "Tu as bien fait, bon et fidèle serviteur... Viens partager le bonheur de ton maître." Matthieu 25:21.

Cette publication est disponible en

Cet article est basé sur un article de Maggie Pope publié à l'origine sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec la permission d'être utilisé sur ce site.