Que dit la Bible sur la jalousie ?

Que dit la Bible sur la jalousie ?

Ce n'est pas un péché d'être tenté par la jalousie, mais si tu la laisses vivre et grandir, elle peut détruire ta vie.

3/12/20187 mins

Par ChristianismeActif

Que dit la Bible sur la jalousie ?

Pourquoi l'envie ou la jalousie est-elle un péché ? (Galates 5:19-21.)

Lorsque la jalousie jaillit et que tu la laisses vivre et grandir dans ton cœur, elle a des résultats horribles. Nous pouvons voir de nombreuses histoires à ce sujet dans la Bible.

Lorsque le sacrifice d'Abel a été accepté par Dieu, et que celui de Caïn ne l'a pas été, ce dernier a tué son frère par jalousie. (Genèse 4:3-8.) Lorsque Koré était jaloux de Moïse, il a été englouti par la terre. (Nombres 16.) Quand Saül est devenu jaloux de David, le résultat final a été qu'il a été tué. (1 Samuel 18.) Même Jésus a été tué par les chefs religieux de l'époque par envie, ou jalousie.

"Un esprit paisible donne la vie au corps, mais la jalousie fait pourrir les os". Proverbes 14:30.

Pourquoi la jalousie est-elle un péché ?

La jalousie est une chose que la plupart des gens connaissent très bien. Lorsque nous voyons que quelqu'un a quelque chose que nous aimerions avoir - des choses terrestres, une certaine personnalité ou un ministère, ou encore un talent - la réaction humaine naturelle est d'en être jaloux. Nous devons vraiment travailler sur nous-mêmes pour nous en libérer, afin de pouvoir être reconnaissants pour ce qui nous a été donné et "être heureux avec ceux qui sont heureux". (Romains 12:15.)

Ce n'est pas un péché d'être tenté par la jalousie, mais si nous la laissons vivre et s'aggraver, elle cause beaucoup de dégâts. Pourquoi la jalousie est-elle un péché ? Parce qu'elle divise les gens. Elle détruit les relations, provoque des conflits et crée un esprit d'amertume et de malveillance. Elle pousse les gens à agir et à parler de manière nuisible. Devenir jaloux est définitivement un péché, et la parole de Dieu dit aussi que c'est un péché.

"Partout où il y a de la jalousie et de l'ambition égoïste, il y a du désordre et tout ce qui est mauvais". Jacques 3:16.

Comment vaincre la jalousie ?

Mais si nous sommes tentés d'être jaloux, cela ne doit pas nécessairement conduire au péché ! (1 Corinthiens 10:13.) Lorsque Jésus vivait sur terre, il a vaincu tout péché. Il a été tenté de toutes les manières possibles, mais il n'a pas péché. Par conséquent, il peut comprendre nos faiblesses et nous aider lorsque nous sommes tentés. Nous pouvons aller au trône de Dieu, et obtenir la miséricorde et la grâce (la puissance du Saint-Esprit) pour nous aider à vaincre la jalousie chaque fois que nous sommes tentés. (Hébreux 2:18 ; Hébreux 4:15-16.) Nous pouvons vaincre comme il a vaincu.

Comment pouvons-nous la surmonter ? Nous devons commencer par admettre que nous sommes jaloux. Il est naturel pour nous de dire que nous ne sommes pas jaloux. Mais si le désir de notre cœur est de devenir vraiment libre de tout péché, alors nous devons nous humilier et admettre la vérité.

Cela commence par une pensée. "Ce n'est pas juste." "Pour qui se prennent-ils ?" "Pourquoi n'ai-je pas droit à des éloges ? Pourquoi c'est toujours eux qui sont bénis ?" Des pensées simples comme ça. Nous devenons un peu troublés. Nous pouvons le trouver au travail, à l'école, dans notre mariage et nos familles, et avec notre service pour Dieu.

Paul a témoigné que "j'ai été crucifié avec Christ. Ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi ; et la vie que je mène maintenant dans la chair, je la mène par la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et s'est donné lui-même pour moi." Galates 2:20. Par la foi, nous pouvons nous aussi nous considérer - nos sentiments, nos pensées, nos opinions, notre ego, etc. - pour être crucifiés avec Christ. Cela signifie que nous disons "non" à ce qui nous tente, et que nous ne cédons pas au péché. Alors nous sommes vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 6:7-11.)

Lorsque nous vivons selon cette foi, nous pouvons surmonter les tentations de jalousie, et devenir plus satisfaits et reconnaissants à la place. Lorsque nous sommes tentés, nous pouvons prier pour avoir la force de continuer à dire "non" à ce qui me tente et nous rappeler que c'est le Christ qui vit en moi maintenant, et que je peux réagir comme il aurait réagi, peu importe ce que je ressens. Alors mes actions n'entraînent pas tout "désordre et tout ce qui est mauvais". Au contraire, mes actions conduisent à la vie et à la paix. (Romains 8:6.)

Le résultat du combat contre la jalousie

Ensuite, nous recevons également une révélation sur le Corps du Christ. Si nous voulons servir le Christ et les membres de son Corps (l'Église), il ne peut y avoir ni jalousie ni divisions, mais seulement l'unité. Les membres de Son Corps ne peuvent pas travailler les uns contre les autres, sinon le Corps ne fonctionnerait pas. Paul écrit très clairement à ce sujet dans 1 Corinthiens 12:12-27. Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui. Si un membre est honoré, tous les membres s'en réjouissent. Il n'y a là aucune jalousie !

(Pour en savoir plus sur le Corps du Christ, lisez Romains 12:3-6 et Éphésiens 4).

Pourquoi la jalousie est-elle un péché ? Parce qu'elle vole notre temps et notre joie ! Imaginez que nous grandissions plutôt dans une vie pieuse ! Lorsque nous connaîtrons nos limites et que nous verrons plutôt les œuvres que Dieu veut que nous fassions, nous nous intégrerons dans le corps exactement comme nous le devrions, et nous ne prendrons pas plus de place que ce pour quoi nous avons reçu la grâce de Dieu, mais nous serons des membres utiles qui peuvent travailler ensemble dans l'unité et l'harmonie. Quel repos et quelle paix complète nous pouvons atteindre, en devenant de plus en plus satisfaits et reconnaissants !

"Vous avez été purifiés de vos péchés lorsque vous avez obéi à la vérité, alors maintenant vous devez montrer un amour sincère les uns envers les autres en tant que frères et sœurs. Aimez-vous profondément les uns les autres de tout votre cœur. " 1 Pierre 1:22-25.

Cette publication est disponible en

Cet article est basé sur un article de William Kennedy publié à l'origine sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec la permission d'être utilisé sur ce site.