Si seulement…

Si seulement…

Aurais-je pu faire plus si seulement ma situation avait été différente ?

2/11/20205 mins

Par ChristianismeActif

Si seulement…

Je me souviens avoir entendu ma mère dire un jour : « Si seulement j'avais plus de placards dans la cuisine, ce ne serait pas si désordonné. Elle avait dit des choses comme ça toute sa vie parce qu'elle n'aimait pas les tâches ménagères ; et pour être honnête, il est beaucoup plus facile de blâmer la maison que de tirer la meilleure partie de ce que vous avez.

Mais ensuite j'ai découvert que j'étais exactement comme elle...

Je suis devenu une personne "si seulement". Depuis mon enfance, c'est : si seulement ma chambre n'était pas aussi froide, je pouvais y faire mes devoirs ; si seulement j'avais de bons outils de jardinage, je pouvais travailler dans le jardin ; si seulement j'avais plus de temps, je pouvais terminer mon travail, etc.

Lentement, j'en suis venu à voir que je faisais des excuses pour ma situation ; Je pouvais m'entendre dire "si seulement" plus d'une fois. Ainsi, J'avais décidé de prendre le contrôle de moi-même et de commencer à voir ce que je pouvais faire, par exemple en planifiant mieux mon temps et en faisant le jardin sans me plaindre de tous les outils dont je pensais avoir besoin.

Après avoir pris cette décision, j'ai soudainement eu une nouvelle énergie et j'ai commencé à avoir de nouvelles idées. Plus je commençais à effectuer les travaux que je devais faire, sans penser à quel point ça serait plus facile si seulement j'avais ceci ou cela, je finissais mes travaux et je me sentais beaucoup plus heureux.

Mais si nous sommes des personnes qui disent "si seulement" lorsqu'il s'agit des choses pratiques de la vie, alors nous serons probablement aussi des personnes qui disent "si seulement" lorsqu'il s'agit de choses émotionnelles et spirituelles. Cela signifie que nous pouvons facilement commencer à blâmer les autres ou nos circonstances pour ce que nous ressentons.  Tel a été mon cas.

Vous pensez peut-être comme ceci : si mon coéquipier ne m'avait pas critiqué, je ne serais pas déprimé. Si mes amis m'avaient invité, je ne me serais pas apitoyé sur moi-même. Si j'avais plus d'argent, je pouvais être généreux. Si Dieu m'avait donné une personnalité plus agréable, je serais plus gentil. Si j'avais un meilleur travail, je serais moins stressé.

Si j'étais marié/célibataire, alors…

Si j’avais/n’avais pas d’enfants, alors…

Si j'étais plus gros/plus mince/plus grand/plus petit, alors…

Si je vivais dans un autre pays, alors…

Et donc, ça pourrait continuer.

Mais Dieu n'est pas intéressé à changer nos circonstances, Il veut nous changer ! Il veut que nous devenions heureux et satisfaits des circonstances dans lesquelles il nous a placés.

Si vous vous demandez toujours à quel point la vie aurait pu être différente si les circonstances n'avaient pas "joué" en votre défaveur, alors faites ceci. La prochaine fois que la pensée « si seulement » surgit à propos de ce que vous auriez pu faire si vous aviez été aussi chanceux ou riche ou si vous étiez comme les autres alors, engagez-vous dans une bataille contre elle ! Ne cédez pas à ces pensées. Priez Dieu de vous donner un verset sur lequel vous pouvez vous accrocher. Commencez à faire quelque chose !

Dieu préfère nous aider à résister aux pensées de jalousie plutôt que de nous donner beaucoup d'argent, car être content et heureux signifie bien plus qu'être riche.

Dieu voit absolument tout. Il permet que les choses arrivent ou ne nous arrivent pas. Il voit loin dans l'avenir et son objectif est de nous changer pour ressembler à son Fils, et il a planifié toutes nos circonstances afin qu'il puisse atteindre cet objectif avec nous. (Romains 8:28-29.)

Ce n'est pas le nombre de « talents » que Dieu nous a donné qui compte. Mais ce qui compte, c'est ce que nous faisons avec les talents que nous avons reçus.

"Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième…" Matthieu 25:15.

«C'est bien, bon et fidèle serviteur... entre dans la joie de ton maître. » Matthieu 25:21 (LS).

 

Catégories
Cette publication est disponible en

Cet article est tiré de l’article de Maggie Pope initialement publié sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec autorisation pour être utilisé sur ce site Web.