Suis-je lié par ce que les autres pensent de moi ?

Suis-je lié par ce que les autres pensent de moi ?

Chercher les éloges des autres entraîne beaucoup de troubles, mais cela réside profondément dans chaque être humain. Comment s'en libérer ?

12/6/20176 mins

Par ChristianismeActif

Suis-je lié par ce que les autres pensent de moi ?

Il est profondément ancré en nous, êtres humains, de vouloir que les gens aiment les choses que nous disons et faisons. Après la chute (Genèse 3), le péché s'est introduit dans la nature humaine, et la nature humaine est devenue pécheresse. Ainsi, même nos meilleures actions, si elles ne sont pas réalisées par Dieu, sont influencées par le péché. La vérité est que, par nous-mêmes, nous ne pouvons rien faire d'assez bon pour recevoir une quelconque louange.

Lorsque ce désir d'être vu et aimé me contrôle ou me lie, je ne suis pas libre de faire ce que Dieu met en œuvre en moi, par exemple, parler quand quelqu'un d'autre fait des commérages.

Et si j'ai fait quelque chose de bien que Dieu a travaillé en moi, par exemple, obéir à un verset de la Bible qui est devenu clair pour moi, alors c'est Dieu qui doit être honoré pour cela, et non moi.

Même si je le sais très bien, cela ne signifie pas que je ne serai jamais tenté de "chercher" la louange et l'honneur. Si je ne suis pas vigilant, mes pensées peuvent facilement être occupées par la façon dont les autres me voient et ce qu'ils pensent de moi. C'est dans mes pensées que la tentation commence, et c'est là que je dois engager la bataille pour la combattre.

Comment puis-je mener le combat contre la tentation ?

Une partie importante de "l'armure complète de Dieu" est nommée dans Ephésiens 6:17 : l'épée de l'Esprit, qui est la Parole de Dieu. En ce qui me concerne, elle a été l'arme la plus puissante contre les tentations, et donc aussi contre les pensées de vouloir que les gens me félicitent ou m'honorent. Ce qu'il y a de bien avec la Parole de Dieu - ou les versets de la Bible - c'est qu'ils peuvent être utilisés encore et encore. L'"épée" peut être utilisée encore et encore. Et elle fonctionne à chaque fois.

Il y a quelques versets bibliques que j'ai utilisés lorsque l'idée de vouloir être loué m'est venue à l'esprit. Le premier est dans 1 Corinthiens 4:7 : "Qui dit que tu es meilleur que les autres ? Que possèdes-tu qui ne t'ait pas été donné ? Et si cela t'a été donné, pourquoi te vantes-tu comme si tu ne l'avais pas reçu en cadeau ? ". C'est une très bonne arme ! Bien souvent, je me dis simplement : " Qu'est-ce que tu as qui ne t'a pas été donné ? ". La réponse est : Rien. Tout ce que j'ai et ce que je suis, c'est par la grâce de Dieu, et tout l'honneur et les louanges lui reviennent. Si je cherche quand même à obtenir des louanges, je vole quelque chose qui ne m'appartient pas. Si je donne la gloire à Dieu, tout revient à sa juste place et je suis libéré du lourd fardeau de toujours me demander ce que les gens vont penser de ce que je fais.

Un autre verset de la Bible que j'ai utilisé comme une arme se trouve dans Romains 3:27 : "Avons-nous donc une raison de nous vanter ? Non ! Et pourquoi pas ? C'est la voie de la foi qui arrête toute vantardise, et non celle qui consiste à essayer d'obéir à la loi." Ainsi que Galates 1.10 : " Car est-ce que je cherche maintenant l'approbation de l'homme, ou celle de Dieu ? Ou bien est-ce que je cherche à plaire à un homme ? Si je cherchais encore à plaire à un homme, je ne serais pas un serviteur du Christ." Et c'est ce que je veux, après tout. Être un serviteur du Christ qui peut faire du bien et bénir ceux que je rencontre sur mon chemin.

Mon objectif doit être de rechercher la gloire de Dieu, de le laisser me diriger et de trouver sa volonté avec ma vie. Et je ne dois pas me laisser contrôler par l'opinion des autres et par ce qu'ils pensent de ce que je fais.

Qu'est-ce que Dieu dit ?

L'opinion des gens change tout le temps ; parfois ils vous louent, d'autres fois ils vous critiquent. Ce n'est pas cela qui est important - mais plutôt ce que Dieu dit de ma vie et des raisons pour lesquelles je fais les choses.

Je suis encore tenté de temps en temps, par exemple, de penser que "j'ai moi-même" fait quelque chose de très bien, ou d'être fier quand on me félicite, ou d'avoir peur de la critique et qu'on parle de moi de manière négative. Mais ce qui est formidable, c'est que je connais "mon ennemi", que je sais où je suis si facilement tenté, que je connais mes armes et que je sais comment engager le combat. Alors je ne suis pas lié et contrôlé par ce que les gens pensent de moi et mon cœur et mon esprit peuvent être gardés purs, et cela apporte bonheur et joie. Je suis alors libre d'entendre ce que Dieu veut me dire.

Cette publication est disponible en

Cet article est basé sur un article de Connie Christensen publié à l'origine sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec la permission d'être utilisé sur ce site.