Vraiment libre !

Vraiment libre !

Fedora raconte comment elle s'est libérée de son mauvais caractère.

3/19/20159 mins

Par ChristianismeActif

Vraiment libre !

"La croix est vraiment la solution dans toutes les situations", dit Fedora. " À la maison, avec mes six enfants, ceux-ci m'observent. Et plus que tout, je veux leur montrer que la croix fonctionne vraiment ! C'est ainsi que l'on vit. C'est une vraie vie !

Fedora est une personne heureuse. Le visage rayonnant de chaleur et de bonté, elle raconte comment elle est arrivée à une vie "crucifiée" avec Jésus.

"En grandissant, j'ai découvert que j'avais vraiment un mauvais caractère. J'étais tellement en colère, vous savez. Il suffisait d'un rien pour que je me mette en colère.

"Je me souviens avoir pleuré à ce sujet. J'ai prié : Seigneur Jésus, quand est-ce que j'en aurai fini avec ça? mais mon père m'a dit : 'Seule la croix te rendra libre. Et quand vous êtes libres, quand la vérité vous rend libres, vous êtes vraiment libres". (Jean 8:32).

Sa première réaction a été : "Papa, je ne sais pas. Je pense que ce tempérament... je l'aurai toujours."

La croix m'a rendu vraiment libre

Fedora avait du mal à croire qu'il était possible pour elle d'arrêter de se mettre en colère. Elle sentait sans cesse sa colère monter en elle, surtout lorsqu'elle était avec ses frères et sœurs. Mais ses prières ont été exaucées - elle a vraiment cru en ce que Jésus dit dans Luc 9:23 : "Tous ceux qui veulent venir après moi doivent dire non :

"Tous ceux qui veulent venir après moi doivent renoncer à eux-mêmes, se charger chaque jour de leur croix et me suivre".

Elle a choisi tout simplement de croire ce qu'elle lisait dans la Bible. Elle a eu la foi qu'il était tout à fait possible de suivre Jésus dans sa propre vie, Lui qui avait lui-même dit Non aux mauvais désirs de sa nature humaine, chaque jour, dans toutes les situations. (Hébreux 2:14-17 ; 4:14.)

"Il y a eu beaucoup de fois où je suis tombée, où je n`ai pas réussi. Mais je n'ai pas abandonné. Et au fur et à mesure que le temps passait, ma foi grandissait. De plus en plus, j'ai commencé à gagner des batailles", dit-elle. Lutter contre ce qui vous attire, c'est comme une bataille que vous menez dans une guerre. Dans la bataille intérieure contre sa colère et son irritation, elle commençait à vaincre de plus en plus.

Que faut-il faire pour surmonter cette épreuve ?

"J'avais besoin de prendre la parole de Dieu et de la mettre en pratique à la maison, là où je perdais mon sang-froid.

Cela semble si simple lorsqu'elle en parle. La paix et la confiance qu'elle dégage lorsqu'elle parle sont étonnantes, et il est clair que c'est quelque chose qu'elle a expérimenté et mis en pratique. Mais que faut-il faire pour surmonter cette épreuve ?

Je lui demande s'il y a un verset précis de la Bible qui l'a aidée. Elle répond rapidement : "Pour moi, quand j'étais jeune, ces versets d'Éphésiens 6 m'ont beaucoup aidée. Il s'agit de revêtir l'armure complète de Dieu. Pour vaincre dans les situations, j'avais vraiment besoin du bouclier de la foi, du casque du salut et de l'épée de l'Esprit, comme c'est écrit là."

"Revêtez toute l'armure que Dieu vous donne, afin de pouvoir résister aux ruses diaboliques du Diable... Portez toujours la foi comme bouclier, car elle vous permettra d'éteindre toutes les flèches enflammées tirées par le Malin. Acceptez le salut comme un casque, et la parole de Dieu comme l'épée que l'Esprit vous donne. Faites tout cela dans la prière, en demandant l'aide de Dieu. Priez en toute occasion, comme l'Esprit vous y conduit. C'est pourquoi soyez vigilants et ne vous découragez jamais ; priez toujours pour tout le peuple de Dieu’’. Éphésiens 6:11,16-18.

"Je dois me préparer. Parce que c'est une bataille", dit-elle. "Je dois prier. Je dois lire la parole de Dieu. Pour moi, c'est ce que je devais faire chaque jour. Je ne pouvais pas réussir sans cela."

Elle raconte avec enthousiasme comment, grâce à la prière et à la Parole de Dieu, elle a reçu la force et l'aide nécessaires pour crucifier (dire non) les choses pécheresses qui la tentaient.

Paul a écrit : "J'ai été crucifié avec le Christ...". Galates 2:20. Paul n'a pas été crucifié sur une croix physique. Il utilise cette expression comme un symbole pour décrire que sa propre volonté, qui voulait commettre le péché, a été "crucifiée". Nos péchés doivent être "crucifiés", ils doivent être "sur la croix", ils doivent mourir et ne doivent donc plus contrôler nos actions. Une personne qui vit une "vie crucifiée" est une personne qui ne laisse pas le péché contrôler ses actions. Elle surmonte le péché.

Au fil du temps, Fedora a remarqué que son tempérament devenait de moins en moins un problème. Au contraire, Dieu l'a aidée à être patiente et gentille envers ses frères et sœurs.

"Et vaincre ainsi... cela m'a remplie de joie", dit-elle avec un grand sourire. "C'est comme ça que ça s'est passé pour moi. Beaucoup de joie. La croix m'a vraiment libérée. Et quand j'ai été plus âgée, j'ai pu dire : "Je suis crucifiée avec le Christ : Je suis crucifiée avec Christ. Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi". (Galates 2:20.)

La croix est toujours nécessaire

Fedora parle avec une confiance simple et calme. C'est une vie qu'elle a déjà vécue pendant de nombreuses années et dont elle peut témoigner avec assurance qu'elle fonctionne. Mais est-elle allée si loin qu'elle n'a plus besoin de la croix ?

"Oh non ! dit-elle. "J'ai plus que jamais besoin de la croix.

Même si elle a vaincu dans de nombreux domaines de sa vie, elle vous dira que Dieu continue à lui montrer de nouveaux domaines où il y a encore des péchés dont elle doit se débarrasser - des choses qu'elle ne considérait pas comme des péchés auparavant.

En tant que mère de six enfants, elle constate parfois que son ancien tempérament essaie de se manifester à nouveau. Lorsque ses enfants se disputent et se plaignent, et que tout le monde réclame son attention en même temps, elle ressent de la frustration à l'intérieur. Mais elle sait comment mener la bataille. Elle sait qu'elle ne doit pas céder à la tentation de se mettre en colère. "Je travaille encore sur ce domaine de la colère. J'ai gagné de nombreuses batailles. Mais je suis toujours tentée de me mettre en colère, je combats toujours cet "ennemi". Mais je crois de tout mon cœur qu'un jour cet "ennemi" sera totalement vaincu".

Très occupée, elle n'a pas le temps de lire la Parole de Dieu comme elle le faisait lorsqu'elle était plus jeune. Elle dit que chanter des chants de foi l'aide beaucoup. Le fait de chanter des chansons écrites par des hommes et des femmes pieux qui ont vécu une vie fidèle apporte un bon esprit dans la maison.

Parfois, tout en moi veut dire : "Taisez-vous tous !" "Allez dans votre chambre" - et bien sûr, il faut parfois le faire", ajoute-t-elle rapidement, "mais je dois d'abord être calme, et ensuite je peux gérer les enfants", dit-elle en riant.

Essai!

Je lui demande ce qu'elle dirait à quelqu'un qui ne croit pas au pouvoir et à l'aide de la croix pour vaincre les tentations.

S'ils ne croient pas, je leur dirai: "Essayez d'abord. Essayez ! Et si cela ne vous aide pas, alors je ne sais pas, je serai vraiment surprise", dit-elle.

"Mais essayez, car l'Esprit de Jésus est si puissant qu'il peut vous aider dans toutes les situations.

Cette publication est disponible en

Cet article est basé sur un article de I.M. Larsen publié à l'origine sur https://activechristianity.org/ et a été adapté avec l'autorisation de l'auteur pour être utilisé sur ce site web.